Lorsque l’on commence à découvrir et à s’intéresser à un mode de vie plus naturel, nous faisons tous quelques erreurs et c’est normal puisque l’on tâtonne, on recherche, on teste… Concernant la naturopathie, il m’arrive régulièrement que l’on me questionne sur mon métier et certaines phrases reviennent régulièrement. Je me suis alors aperçue que cette profession avait, elle aussi, son lot d’idées reçues, d’où mon souhait de vous répertorier ici, celles que j’ai le plus entendues !

1ère erreur à éviter : « Si c’est naturel, il n’y a aucun risque ! »

Quasiment une fois par semaine, j’entends une personne sous-entendre que les plantes ou compléments alimentaires naturels n’ont aucun risque « bah oui, c’est bio ! ». « Ma voisine a soulagé son mal de dos grâce à cette plante, je vais la prendre aussi ! » ou « A la télé, ils ont dit que cette gélule était très efficace pour dormir, il me faut ça ! ». Hors, les plantes, bien que naturelles, sont loin d’être inoffensives. Effets secondaires, interférences avec des médicaments, plante inappropriée à la personne… La liste est longue pour vous prouver que ce qui fonctionne pour l’un de vos proches ne fonctionnera pas nécessairement pour vous et, pire encore, peut vous être dangereux. Je sais combien il est facile de penser que ce qui est naturel ne pourra nous être que bénéfique. Pourtant, croyez-moi, nombreuses sont les personnes qui se mettent en danger faute de s’être suffisamment bien renseigné ou s’être fait accompagné. L’importance de se faire conseiller réside aussi et surtout dans le fait que le professionnel saura vous proposer la plante la plus adaptée à votre problématique et à vous-même.

2ème erreur à éviter : « Je vais prendre un complément alimentaire pour régler mon problème ! »

Je me refuse à faire de l’allopathie verte

En tant que naturopathe, l’une des valeurs que j’ai le plus à cœur de transmettre est que la santé réside dans la nature. J’aime accompagner mes client.e.s vers le mieux-être en leur réapprenant à vivre avec plus de lâcher prise, à être plus en lien avec la nature, en s’alimentant de manière plus éveillée… Je me refuse à faire de « l’allopathie verte ». C’est-à-dire, trouver un complément alimentaire à chaque symptôme sans essayer de trouver la source du problème. Lorsque l’on se tourne vers la naturopathie, cela nécessite quelques efforts, un déclic, des changements. Les compléments alimentaires sont parfois très utiles voires même indispensables. En revanche, quel intérêt aurais-je à proposer une gélule (qui ne sera pas miracle, soyons honnête) à un.e client.e qui souhaite maigrir si je ne revois pas avec cette personne les bases d’une alimentation éclairée ?

3ème erreur à éviter : « Si je vais voir un.e naturopathe, je vais devoir arrêter de manger tout ce qui me fait plaisir ! »

La naturopathie exclue l’exclusion.

Selon moi, il est nécessaire de se faire accompagner par un naturopathe qui prendra en compte les habitudes de chacun.e. Je répète souvent que le plaisir doit faire parti intégrante du quotidien. L’idée n’est donc pas de rentrer dans la frustration mais de réussir à établir un programme qui sera efficace et facile à mettre en œuvre. La naturopathie exclue l’exclusion 😉 C’est en retrouvant un équilibre que l’on parvient à retrouver la santé. Parole d’une accro au chocolat !

4ème erreur à éviter :  » La naturopathie, c’est cher. »

Consultations, alimentation biologique, compléments alimentaires… Tout cela représente un coût qu’il ne faut pas nier, en effet. Lorsque je parle de retrouver le juste équilibre pour retrouver le chemin du bien-être, je parle aussi d’argent. La naturopathie peut sembler être une pratique qui va engendrer des coûts importants. Pourtant, en retrouvant un équilibre dans son mode de vie, il est rapidement possible de s’apercevoir que cela peut même représenter des économies sur le long terme. En effet, une personne qui veillera à prendre soin de sa santé toute l’année et non pas uniquement lorsque des symptômes désagréables apparaitront, sera une personne qui n’aura pas besoin d’engendrer des frais conséquents tous les 2 mois pour soulager un mal de dos, des douleurs digestives ponctuelles etc… De plus, je pense qu’il est important qu’un.e naturopathe propose des conseils accessibles autant que possible. Personnellement, j’adore apprendre à mes client.e.s les propriétés des plantes aromatiques qu’ils ont dans leur jardin ou d’un aliment qu’ils ont dans leur placard. Faire avec ce que l’on a est l’une des notions qui me semble très importante, en naturopathie comme dans la vie !

5ème erreur à éviter : « Ça va être dur de devoir changer mes habitudes »

Cette idée reçue s’avérera vraie si vous n’êtes pas accompagné.e. Les médias regorgent de conseils et d’astuces pour perdre du poids, mieux dormir, drainer son organisme, etc… Mais, ce qu’ils n’expliquent pas, c’est que sans accompagnement, les efforts à fournir risqueront d’être difficiles à maintenir sur du long terme. De part mon métier, j’ai déjà rencontré des personnes qui m’expliquaient ce qu’elles mettaient en œuvre pour atteindre un objectif précis et qui, faute d’accompagnement, avait abandonné et se sentait coupables. J’ai souvenir d’une femme qui stagnait dans sa perte de poids et qui, épuisée de tous ses efforts, s’est tournée vers des solutions plus naturelles. En m’expliquant qu’elle avait pourtant suivie à la lettre tous les conseils des célèbres magazines féminins… Résultats, Madame présentait des carences importantes car elle avait exclue énormément d’aliments (pourtant nécessaires).

Le mot de la fin

Vous avez tous déjà entendu la fameuse phrase « Ne mangez pas trop gras, trop sucré ni trop salé ! » Ce dicton publicitaire m’agace tant il réduit le « bien manger » à de l’exclusion. C’est ainsi que certaines personnes se retrouvent à diaboliser toutes sources de gras (sans distinguer les omégas 3 des 6, des 9 etc…), de sucres (sans faire la différence entre un sucre raffiné d’un sucre complet, de l’agave, de l’érable, du miel…) et de sel (sans connaitre la différence entre le sel présent dans un plat préparé et un sel de Guérande ou un sel végétal…). Personnellement, je trouverais cela bien plus logique d’opter pour un autre type de slogan :

« Pour être en bonne santé, fais-toi plaisir et trouves ton équilibre ! »

Et vous, que pensez-vous de la naturopathie ? Je serais ravie d’échanger avec vous en commentaires et pouvoir en savoir plus sur les idées reçues que vous avez peut-être sur cette pratique. Seriez-vous intéressé.e.s par un article sur « les 5 faux-pas d’une maison naturelle (produits ménagers, cosmétiques etc…à ?

2 commentaires sur « 5 idées reçues sur la naturopathie »

  1. Coucou,
    Article très intéressant et qui met vraiment en lumière les apprioris qu’on peut avoir.
    Et un article sur 5 faux-pas dans une maison naturelle serait super intéressant et nous éviterait de faire des erreurs..
    Bravo pour tes articles 😊

    J'aime

Répondre à Angélique Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s