J’avais très à cœur, aujourd’hui, de vous proposer un article pour vous partager les erreurs que l’on fait souvent lorsque l’on débute dans un mode de vie plus « green » , écologique, zéro déchet. Internet regorge d’informations plus ou moins vrais et j’ai moi-même fait des erreurs. Je vous partage donc aujourd’hui les petites erreurs que je pense être assez courantes.

Incorporer des huiles essentielles dans ses lessives.

Les huiles essentielles, passées une certaine température, se dégradent et l’odeur s’évapore. Généralement, les recettes de lessives faites maison vous propose d’ajouter quelques gouttes d’huile essentielle. Selon moi, c’est une erreur. Pourquoi ? Parce que vous allez, dans la grande majorité des cas, utiliser votre lessive pour faire tourner une machine à, au moins 30 degrés. Selon l’huile essentielle choisie, celle-ci risque donc de s’évaporer et finalement, l’odeur (ce pour quoi vous utilisez l’huile essentielle dans une lessive) risque d’être, soit inexistante, soit très légère. Selon moi, il est bien plus sûr de créer une lessive sans huile essentielle (ainsi, vous ne prenez pas de risque et vous ne gâchez pas d’HE). En revanche, pour une odeur agréable sur votre linge, j’ai deux petites astuces ! La première, si vous avez un sèche linge, est donc de déposer votre linge lavée dans le sèche linge et d’incorporer, dans ce linge, un coton lavable, en tissu, sur lequel vous aurez déposé quelques gouttes d’HE. A l’inverse de la machine à laver, il n’y a pas d’eau dans le sèche linge, ce qui permet à l’huile essentielle de se disperser sur le linge plus facilement dans le sèche linge. Bien entendu, un sèche linge n’est pas très écologique et je ne saurais que trop vous conseiller d’opter pour cet appareil uniquement les mois d’hiver. L’Eté, la chaleur estivale suffit à sécher naturellement votre linge. Pour parfumer votre linge, sans l’astuce du sèche linge, je vous conseille donc d’opter pour la fabrication d’un petit pochon de lavande. Il vous suffit simplement de faire sécher de la lavande, puis de la disposer dans des petits pochons en tissus que vous disposerez ensuite dans vos placards. Rien de tel pour parfumer votre linge naturellement !

Mélanger le bicarbonate et le vinaigre blanc.

Cette erreur est, là encore, très rependue. Et pour cause, nombreuses sont les recettes de produits ménagers maison qui nécessitent ce mélange. Pourtant, là encore, il s’agit d’un vrai gâchis de matières premières selon moi. En effet, lorsque l’on mélange du bicarbonate et du vinaigre blanc, une réaction chimique se passe (si vous avez déjà testé cela, le mélange crépite et devient mousseux !) il s’agit d’un mélange appelé acétate de sodium. Ou, plus simplement : de l’eau salée. Quel dommage que d’opter pour des produits naturels pour finalement aboutir à un résultat comme celui-ci. De plus, le vinaigre blanc neutralise les effets du bicarbonate, ce qui rend cet agent nettoyant, complément inutile. Utilisez donc ces deux ingrédients séparément. Le vinaigre blanc sera votre meilleur allié pour dissoudre le calcaire, faire briller vaisselle, robinets etc ou pour soulager une piqure de moustiques. Le bicarbonate quant-à-lui détache et désodorise. Je vous conseille par exemple de placer un petit bol contenant 2 c.à.s de bicarbonate dans votre frigo afin d’éviter les mauvaises odeurs. Concernant le bicarbonate, n’hésitez pas à détartrer votre bouilloire en faisant bouillir un peu de vinaigre blanc dans celle-ci. Résultat garanti !

Diffuser tout type d’huile essentielle.

La diffusion d’HE est très tendance : odeur agréable dans son intérieur, pour purifier, apaiser, relaxer… Nombreuses sont les propriétés de la diffusion. En revanche, soyez prudent.es ! Les HE ne sont pas inoffensives ! Par exemple, en diffusion, l’HE de cannelle s’avère très dangereuse puisqu’elle irrite les voies respiratoires. Rapprochez-vous d’un aromathérapeute afin d’éviter les erreurs qui peuvent s’avérer très dangereuses. Saviez-vous qu’une goutte d’huile essentielle équivaut à 50 tasses de thé ? La concentration est tellement importante qu’elle n’est pas à prendre à la légère ! De plus, n’oubliez pas que les HE peuvent également être dangereuses pour femmes enceintes ou allaitantes, personnes ayant des antécédents familieux de cancers hormonaux dépendants, enfants, animaux… La diffusion d’HE doit rester occasionnelle et nécessite d’aérer son intérieur pour éviter une stagnation des molécules dans l’air.

Acheter tout ce qui est dit « zéro déchet ».

Le meilleur déchet est celui qui n’existe pas, raconte Béa Johnson, papesse du zéro déchet. Cette grande tendance (dont je suis la première heureuse tant je trouve ce mouvement utile et nécessaire) incite malheureusement à son contraire : acheter tout ce qui est dit « zéro déchet » : pailles en inox, rouleau d’essuie-tout en tissu, thermos etc… Et si cela peut sembler très positif au premier abord, il s’agit tout de même parfois de dérives. L’achat de paille en inox ne semblent utiles uniquement et seulement aux personnes qui auraient tendance à boire à la paille tous les jours non ? N’avons-nous pas tous chez nous, quelques serviettes ou lingettes en tissus qui pourraient faire l’affaire d’essuie-tout ? Par là, j’entends que nous oublions de faire avec ce que nous avons déjà et que le zéro déchet semble nous obliger à consommer mieux mais consommer quand même. Pourtant, nous n’avons pas besoin d’un quart de tout ce qui est dit « zéro déchet » puisque nous n’en avons peut-être simplement pas l’utilité ou nous pouvons peut-être d’abord trouver une alternative, chez nous ou chez un proche, avant d’acheter, non ?

Tout remplacer dans son quotidien.

Chaque changement nécessite un temps d’adaptation. Lorsque l’on souhaite un intérieur ou une vie plus écologique, produisant le moins de déchets possibles. On peut être tenté de tout changer du jour au lendemain et de modifier toutes nos habitudes. Malheureusement, les changements trop brusques risquent d’engendrer une douche froide par la suite. C’est un peu le fameux effet « kiss cool ». Comme dans tout, il faut trouver son propre équilibre. Cela ne signifie pas calquer ses habitudes sur celles de personnes qui nous inspirent, sur des articles visionnés sur internet ou sur un documentaire télé. Rien n’est figé et surtout, rien n’est parfait. Si vous avez du mal à trouver votre juste équilibre ou simplement, une satisfaction, à faire vos propres produits ménagers, vous pouvez aussi trouver vos propres alternatives : vous tournez vers des marques « toutes faites » mais plus écologiques, demandez à un.e proche de vous donner un petit coup de main, de trouver des recettes plus pratiques à réaliser… En bref, prenez votre temps, trouvez votre équilibre !

Et vous, avez-vous des astuces à partager ou des erreurs que vous avez commises et que vous ne recommandez pas ? Partagez votre expérience en commentaire !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s