Si il y a bien un sujet qui m’a été demandé ces quelques dernières semaines, ce sont mes astuces pour entretenir, faire pousser et laver mes cheveux naturellement. Dans cet article, je vous propose donc de découvrir ma routine capillaire !

Comment je colore mes cheveux ?

Il y a plus d’un an maintenant, j’ai pris la décision de stopper les colorations capillaires car je ne trouvais pas de coloration naturelle qui me convenait et la composition des colorations chimiques est désastreuse pour la planète (n’oublions pas que lorsque vous vous lavez les cheveux, votre coloration et ses résidus polluent l’eau et donc la planète) sans parler des perturbateurs endocriniens, et des tests sur les animaux

Malheureusement, j’ai des cheveux blancs depuis l’âge de 16 ans (oui, oui 16 ans) et même si je n’ai rien contre les cheveux blancs, j’avoue que j’avais envie d’apporter plus d’intensité et de brillance à mes cheveux. Les colorations me permettaient donc de cacher mes cheveux blancs tout en intensifiant ma couleur naturelle. J’ai donc décidé de chercher une alternative…

C’est donc pendant le confinement que j’ai peaufiné mes recherches afin de trouver l’alternative végétale la plus respectueuse pour la planète tout en étant satisfaite du résultat.

J’ai rapidement décidé d’opter pour le henné. Il s’agit d’un arbuste qui est utilisé comme un colorant végétal auquel il est possible d’ajouter des poudres ayurvédiques (toujours à base de plante) qui permettent de pigmenter différemment la coloration et donc, le résultat final. C’est grâce à Lucile du blog lapetitenoisette que j’ai trouvé mon henné parfait. Je ne saurais que trop vous conseiller de lire son article dédié au sujet si l’aventure du henné vous tente. (clic) Cela peut sembler plus compliqué, surtout si vous décidez de faire vos propres mélanges. Mais le résultat est incroyable lorsqu’il est bien choisit. Les cheveux sont colorés naturellement tout en ayant pu profiter d’un soin naturel : il est possible et même recommandé d’ajouter des ingrédients naturels au henné pour en faire également un soin. Pour ma part, il m’arrive souvent d’ajouter de l’aloe vera, de l’huile essentielle ou une huile végétale

Choisir son henné

Lorsque j’ai souhaité choisir mon henné tout en évitant les reflets verts ou oranges (courants lorsque l’on choisit un henné de mauvaise qualité), c’est Lucile qui m’a le mieux aidé. Ses conseils ont été très importants pour moi et une fois encore, je me réfère à son article dès que j’ai un doute sur le sujet. Voici quelques astuces pour débuter dans le henné :

  • Éviter les hennés contenants des sels métalliques (appelés sodium picramate sur l’emballage) qui ne sont pas naturels et risquent de vous donner des reflets disgracieux.
  • Soyez vigilent.e.s sur les poudres colorantes présentes dans votre henné qui peuvent modifier la coloration : Le henné du Rajastan risque de trop foncer votre coloration si vous avez une base claire, L’indigo ne doit jamais être utilisé sur des cheveux colorés chimiquement ou si vous n’êtes pas certain.e.s de ne jamais revenir à une colo chimique etc…).
  • Prenez le temps de vous renseigner pour trouver votre henné parfait.
  • Ayez du temps : que ce soit pour prendre les informations, réaliser votre henné ou le laisser poser. Ne faites pas l’erreur de vouloir passer aux colorations végétales du jour au lendemain sans avoir pris le temps de vous renseigner de manière approfondie sur le sujet.
  • Choisissez un shampoing naturel et bio. Si vous souhaitez passer aux colorations végétales, il faut également passer par des soins naturels. C’est aussi cela qui permettra à votre henné de tenir plus longtemps. De plus, vos cheveux seront en meilleure
  • santé !

Comment je lave mes cheveux ?

Depuis des années maintenant, je ne me lave les cheveux quasi exclusivement qu’avec du shampoing solide. C’est une alternative écologique et économique (un pain de savon solide équivaut à environ 2 bouteilles de shampoing liquide). Un shampoing solide avec une bonne composition permet d’avoir des cheveux qui ne graissent pas trop vite (car absence de silicone), qui ne sont pas secs (car les ingrédients utilisés sont plus doux) et donc d’espacer les shampoings… Personnellement, je réalise ma propre recette de shampoing solide (cela me permet de savoir exactement de quoi est composé mon shampoing mais aussi de pouvoir adapter ma recette à mon besoin : si je souhaite faire pousser mes cheveux, les rendre plus brillants etc…)

En parlant d’espacer les shampoings…. Plus jeune, je me lavais les cheveux tous les jours. Résultat, mes cheveux étaient gras et abimés. Depuis que j’utilise un shampoing plus respectueux de mes cheveux, je ne les lave que deux fois par semaine et ceux-ci ne graissent plus aussi rapidement qu’avant ! L’une des premières astuces que je vous invite à faire est de regarder la composition de votre shampoing : si le deuxième ingrédient (après « Aqua » ou « Water » qui est la base du shampoing, l’eau) est « SLS » ou « Sodium Laureth Sulfate » alors évitez d’utiliser ce shampoing. Cet ingrédient est un puissant tensioactif (qui permet de faire mousser votre shampoing) mais qui est très abrasif et polluant pour votre cuire chevelu et qui le fragilise.

LE SOIN DE MES CHEVEUX

Je suis une grande adapte du « bain d’huile »depuis des années maintenant. L’huile de coco est reconnue pour ses propriétés hydratante et nourrissante pour les cheveux. J’en applique donc sur toutes mes longueurs, je prends soin d’éviter les racines (cela risque de trop les graisser). A ce mélange, j’ajoute généralement quelques gouttes d’huile essentielle d’Ylang Ylang*, reconnue pour favoriser la pousse et la brillance des cheveux. Je fais un chignon, je laisse poser ce mélange au moins 2h (dans l’idéal, toute une nuit) puis je lave mes cheveux. Mes cheveux sont doux, hydraté et brillants.

BEAUTÉ DES CHEVEUX GRACE A L’ALIMENTATION

Pour finir, l‘alimentation joue un rôle primordial sur la beauté des cheveux. En ayant une alimentation variée, j’apporte à mon corps tous les nutriments essentiels. Le zinc, par exemple, est essentiel à la synthèse de la kératine (qui permet de créer la matière du cheveux). Or, le zinc doit être apporté par l’alimentation. C’est aussi le cas des vitamines du groupes B, du Fer, du Magnésium, du Soufre… Alors veillez à avoir une alimentation équilibrée pour avoir de beaux cheveux, une belle peau et des ongles en pleine santé !

Et toi, quels sont tes conseils pour des cheveux en pleine santé ?

*L’utilisation des huiles essentielles peut s’avérer dangereuse et nécessite l’avis et les conseils d’un aromathérapeute ou d’un médecin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s