La pollution atmosphérique est la 4ème cause de décès prématurés dans le monde et entraine environ 3 millions de décès prématurés dont 48.000 en France. Environ 25% des morts et maladies mondiales sont dues à notre environnement (pollution, pesticides etc).

Nous produisons dans le monde, 300 millions de tonnes de plastique par an et environ 12 millions de tonnes finissent dans les océans. Ce qui fait qu’en 2050, il y aura plus de plastique que de poissons dans ces océans.

Le plastique tue.

En effet, 100 000 mammifères marins et plus d’un million d’oiseaux marins sont victimes du plastique chaque années. En l’ingérant ou en se retrouvant prisonniers de tous ces déchets accumulés. Mais l’Homme aussi est impactés puisque chaque jour nous ingérons environ 25 particules de plastique (oui, tous les jours). Le plastique est partout sans même que nous en ayons conscience : dans notre assiette, dans nos cosmétiques, dans notre intérieur… Partout !

Le constat est réel : nous devons changer notre mode de consommation si nous ne voulons pas en subir les conséquences.

L’écologie est un sujet qui me passionne car je suis convaincue que nous sommes toutes et tous acteurs.trices de ce qu’il est en train de se passer et que nous pouvons à notre manière, faire le choix de changer les choses. J’ai pleinement conscience que nous n’avons pas tous la même sensibilité à l’écologie (liés à notre culture, notre éducation, etc…) mais si je suis sûre d’une chose, c’est que nous n’avons plus le choix que d’avoir un déclic.

En effet, nous vivons sur une planète en souffrance et même si notre passage sur Terre reste infime, nous avons des projets, des passions, des envies. Alors comment pouvons-nous continuer de vouloir vivre longtemps et en bonne santé pour accomplir tous nos rêves si nous ne faisons pas le nécessaire pour nous assurer un avenir sain ? Comment pouvons-nous espérer vieillir dans des bonnes conditions et garantir une vie heureuse à nos enfants si nous ne changeons pas notre mode de consommation ?

Les industriels sont les premiers fautifs car, nous le verrons plus tard, ils ont, en des dizaines d’années, réussis à nous créer des besoins non essentiels et à nous faire oublier ce qui comptait vraiment. Malheureusement, nous sommes encore trop nombreux.ses à penser que seuls les industriels doivent changer pour garantir un avenir meilleur à notre planète. Cette pensée (bien que réelle) nous empêche de prendre en main le problème à sa source : être le changement. Notre meilleur bulletin de vote reste notre carte bancaire. Si nous vivons dans un monde dicté par l’économie, alors agissons de la sorte à prouver aux industriels que nous attendons du changement ! Comment les industriels peuvent-ils vouloir être plus éthiques si nous ne montrons pas que nous ne sommes plus d’accord avec ce qu’ils nous proposent actuellement ? Comment demander une planète moins polluée si nous continuons d’acheter des produits fabriqués au bout du monde ?

Loin de moi l’idée de proposer un discours moralisateur. J’ai surtout envie de vous proposer aujourd’hui des gestes simples qui peuvent faire la différence. Ces petites actions du quotidien qui impactent plus qu’on ne le pense. L’effet papillon, vous connaissez ?

Cessons de penser que notre consommation alimentaire n’impacte ni notre santé ni notre planète. Nous faisons environ 3 repas par jour et ces repas nous servent de carburant. Lorsque votre voiture a besoin d’essence, vous vous rendez à la pompe pour faire le plein. Il en est de même pour votre corps : sans carburant, votre corps vous montre des signes de fatigue, de douleurs, un manque de concentration… Si vous mettez dans votre voiture du diesel alors qu’il s’agit d’une essence, votre voiture va dysfonctionner, vous risquez endommager votre véhicule et à terme, celui-ci ne fonctionnera plus. Pour votre corps, c’est la même chose. Si vous donnez à votre corps des aliments qui ne lui conviennent pas, il dysfonctionnera à plus ou moins long terme.

Les industriels essayent depuis des années de nous duper en nous faisant perdre notre bon sens. Quelle est la saison exacte de la tomate ? Et de la fraise ? Et des radis ? Le savez-vous ? Comment sont cultivés les lentilles ? Sur quoi poussent les ananas ?

En réussissant à nous déconnecter de notre rapport à la Terre, les industriels ont réussis à nous faire croire que ce que nous consommons est sain, normal et représente l’alimentation classique du 21eme siècle. Nous regardons les étales de tomates été comme hiver comme si de rien n’était et nous salivons face aux barquettes de fraises dès l’arrivée du printemps, persuadés que tout est normal.

Reconnectons nous à la Terre, à notre planète. Partons découvrir les producteurs et productrices de notre secteur. Allons voir comment pousse une carotte et combien de temps faut-il pour qu’un haricot grandisse. Mettons les mains dans la terre pour comprendre comme une graine peut donner un légume. Essayons de comprendre en quoi la lumière lunaire impacte notre jardin autant que le soleil.

N’agissons plus comme des automates formatés par les industriels, dictés par Google et alimentés par Monsento.

Je vous propose un challenge !

Voici ma liste des petits gestes anodins du quotidien qui font la différence. Je vous propose de choisir 3 gestes que vous souhaitez mettre en place à partir d’aujourd’hui. Listez moi en commentaire les trois gestes que vous souhaitez tenter et je vous conseillerai sur comment y parvenir, mes conseils et astuces pour que cela soit une réussite !

  • Remplacez l’essuie-tout par des lingettes lavables
  • Remplacez le cellophane par des bocaux ou des boîtes hermétiques en verre
  • Privilégiez les achats en vrac
  • Ayez toujours sur vous un tote bag en tissu (pour vos courses, votre pain, etc…)
  • Refusez ce qui ne vous semble pas essentiel
  • Vendez ou donnez ce dont vous ne vous vous servez plus ou réparez-le mais ne le jetez pas
  • Achetez d’occasion
  • Renseignez-vous sur les producteurs locaux de votre secteur, en allant directement faire vos courses chez vos producteurs, vous consommerez des produits de meilleure qualité à des prix très concurrentiels (car pas d’intermédiaires)
  • Limitez votre consommation de viande et poisson
  • Lavez vos vêtements à basse température
  • Si la liste des ingrédients d’un produits est très longue (+ de 5 ingrédients) et que vous ne comprenez pas tous les mots : évitez cet achat
  • Évitez les aliments transformés
  • Utilisez des mouchoirs et serviettes en tissu
  • Investissez dans une gourde isotherme pour ne plus avoir à acheter de l’eau en bouteille en plastique
  • Ne succombez pas à la mode, aux tendances, aux promotions et coup de coeur : pensez durable
  • Consommez bio et de saison
  • Regardez systématiquement la liste d’ingrédients de ce que vous achetez pour comprendre ce que vous allez manger
  • Trouvez l’équilibre entre vos plaisirs et ce dont vous avez réellement besoin
  • Coupez l’eau lorsque vous vous brossez les dents, lorsque vous appliquez votre shampoing ou votre savon
  • D’ailleurs, privilégiez les shampoings, savons et dentifrices solides
  • Privilégiez les transports en commun, la marche ou le vélo lorsque c’est possible
  • Débranchez les appareils électriques dont vous n’avez pas besoin (la bouilloire, le robot ménager, la lampe de bureau…)

Alors, quels sont les 3 gestes que vous souhaitez tester ?

3 commentaires sur « L’État d’urgence écologique: nous n’avons plus le choix. »

  1. Bonjour.
    Dans un monde où tout a déjà été « décrié » tant de fois, depuis..40 ans, et surtout ces 20 et 10 dernières années, force est de constater que c’est déjà bien..trop tard..hélas !..
    Le cas de l’Everest et non des moindres..http://janus157.canalblog.com/archives/2021/03/08/38853135.html
    Everest..La plus haute décharge à ciel ouvert sous le toit du monde !..
    L’Everest est surnommé « La plus haute poubelle du Monde ! »
    Je tiens à vous rassurer, ce n’est guère mieux ailleurs !
    Pour exemple le cas des « Maldives »..comme de bons nombre d’îles et de lieux « touristiques de luxe fort polluées, du fait du tourisme de masse et de la pollution que cela génère à travers le monde..
    Il y a plus près, en parlant de la Corse et de l’enlèvement des ordures ménagères comme du stockage, avec toutes ces décharges à ciel ouvert et..saturées !..une honte !!!
    L’écologie, je veux dire..La vraie, n’est pas..politique, et ne le sera jamais !
    La seule fin « politique » de l’écologie politique dirigiste ne favorise que les intérêts de certains, et au travers de grands groupes à des fins de spéculations et retombées, et rien d’autre..qu’on se le dise !http://janus157.canalblog.com/archives/2019/01/23/37040717.html
    Transition écologique..Contamination..Pollution..
    Bonne fin de journée à vous, bonne soirée, un bon dimanche, respectueusement..Denis.

    J'aime

    1. Bonjour Denis, et merci d’avoir pris le temps de m’écrire un commentaire aussi intéressant et explicatif.

      Je suis absolument d’accord avec vous. l’Everest, les Maldives et compagnie sont les preuves que nous vivons sur une décharge immense où l’Homme n’a absolument pas conscience que l’impact laissé est monumental.

      J’ai tout de même envie de garder espoir. De penser que, sans parler d’un retour en arrière (je suis d’accord, il est trop tard), nous pouvons changer certaines choses. J’ai envie de croire que rien n’est perdu et qu’il est encore possible d’avoir un déclic. Mais je comprends votre point de vue.
      Prenez soin de vous.

      J'aime

  2. Bonsoir.
    Je me permets.
    Je reviens un court instant chez vous.
    Je tiens à vous rassurer, j’ai toujours été.. »optimiste » et le suis toujours !
    Cependant, avec toute cette évolution galopante liée en cela au capitalisme et productivisme à outrance, tout comme tourisme de masse, nous sommes loin d’une perspective de..meilleur, voilà tout.
    Je vous mets le lien, ci-dessous, d’un ami en blog au Japon, et qui partage mes idées (nous nous rejoignons sur un tas de problèmes, points de vue comme idées, et il est, tout comme moi..optimiste, mais tout comme moi, il n’est pas dupe et ne marche pas avec des œillères ..)
    https://inaca.me/
    A la campagne au Japon..Vivre à la campagne au japon.
    Bonne soirée à vous, une très bonne semaine qui vient, respectueusement..Denis.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s