L’année dernière, j’ai écris un article sur mes indispensables de l’été, j’expliquais notamment les produits naturels que je trouve efficace une fois les beaux jours installés. Cette année, il y a une question qui m’a été beaucoup posé… « Emilie, quoi choisir comme crème solaire ? Je veux du naturel mais aussi de l’efficace ! ». Dans cet article, retrouvez donc mon avis, mes conseils et recommandations pour choisir au mieux votre crème solaire.

Nous ne parlerons pas aujourd’hui des problèmes de peau car les peaux très sensibles (tâches de pigmentation, cicatrices, cancers de la peau ou radiothérapie plus ou moins récente) ont des besoins encore plus spécifiques. Mais le mot d’ordre reste tout de même le même : protégez votre peau !!!

Mes conseils

Fuyez les crèmes solaires qui ne se vantent que d’une protection SPF (indice de protection solaire) car face aux UVA et UVB (les différents rayonnements du soleil qui provoquent bronzage, coups de soleil ou vieillissement de la peau : tâches, rides,…) cela ne sera pas suffisant.

Ne tombez pas dans les pièges; même en pharmacie et parapharmacie, les crèmes solaires peuvent être remplies de pétrochimies (silicone, parafine, parfums synthétiques,…). Des ingrédients qui impactent directement votre peau ainsi que l’écosystème.

Le label BIO sur une crème solaire permet de vous garantir que celle-ci ne contient pas de filtres solaires chimiques. Les filtres solaires chimiques sont autorisés (malheureusement!) et impactent la faune et la flore aquatique. En effet, si vous vous baignez avec une crème solaire non bio sur la peau, les filtres vont se déposer sur la surface de l’eau et bloquer le rayonnement solaire indispensable à la vie sous marine mais également se déposer sur les organismes vivants et les faire mourir.

Saviez-vous que certaines îles du monde interdisent maintenant les filtres solaires chimiques pour préserver leur écosysyème marin ? C’est notamment le cas de Palaos en Micronésie.

Et puis, bien sûr, qui dit filtre solaire chimique dit peau irritée, sensible, et pire encore il semblerait que ces filtres censés « protéger la peau du soleil » amplifierait le risque de cancer…. En bref, choisissez une crème solaire BIO sans hésiter.

Et ensuite ?

Maintenant que l’on sait qu’il faut à tout prix éviter les filtre solaires chimiques, il reste deux choix : les filtres naturels qui sont le Dioxyde de Titane (Titanium Dioxyde) et l’oxyde de Zinc (Zinc Oxyde) et qui sont biodégradables. Ces nanoparticules rendent les crèmes solaires bio blanchâtres et collantes ce qui rend les protections solaires bio peu attractives…

En fait, on a deux options: soit se tourner vers des filtres chimiques nocifs pour soi et pour la planète. Soit se tourner vers des filtres minéraux dont la protection solaire sera plus faible (indice 30 maximum, en général) et dont la texture est un peu plus collante.

« Alors je ne peux pas avoir un indice 50 sur du naturel ? »

Cela était plutôt rare il y a quelques années mais l’industrie du bio évolue tout de même. A savoir qu’un indice plus faible ne veut pas dire moins efficace. En réalité, cela signifie qu’il faudra renouveler la protection plus souvent. En effet, un indice correspond au temps de protection par rapport à une non-protection. Si un coup de soleil arrive dans les X minutes chez une personne sans protection solaire, alors avec un indice 50, le coup de soleil arrivera dans 50 fois X minutes. Avec un indice 25 ou 30, le temps sera donc plus faible et l’opération à répéter. Mais même avec un indice 50, vous n’éviterez pas le coup de soleil si vous ne pensez pas à en remettre régulièrement.

Les ingrédients

Selon moi, que ce soit dans vos cosmétiques et même dans vos produits ménagers ou alimentaires, il est primordial de prendre l’habitude de lire les étiquettes. Cela donne des informations concrètes sur ce que contient le produit en question.

Voici donc une liste des ingrédients à fuir. Si votre crème solaire contient l’un de ces ingrédients, il serait plus judicieux de ne pas l’acheter.

Oxybenzone : Un composé chimique qui est reconnu comme aggravant le risque d’allergies.

Retinyl palmitate : C’est une forme de stockage de vitamine A qui pose question car il semblerait qu’elle soit cancérigène. Même si aucunes études ne semblent le prouver, il vaut mieux l’éviter.

Benzophénones : Ce composé chimique est souvent utilisé dans les vernis et cosmétiques. Au Canada, ce composé est classé comme étant un « cancérogène possible pour l’humain ». En France, des tests sur animaux ont prouvé les risques de cancer lié à ce composé.

Octyl-méthoxycinnamate : Ce filtre UV chimique est un perturbateur endocrinien, donc un agent chimique capable d’interférer dans notre système hormonal (et responsable d’anomalies chez l’Homme).

Méthylbenzylidène camphre et Benzylidène camphre sont des dérivés organiques du camphre utilisés dans l’industrie cosmétique pour protéger la peau contre les UV mais qui sont tous les deux des perturbateurs endocriniens.

PABA (acide para-amonibenzoïque) il est aujourd’hui prouvé que ce composé chimique (qui permet de protéger des rayons UV) causent des dermites allergiques et notamment de l’urticaire.

Produits parfumés : Qu’il est appréciable qu’une crème sente bon ! Mais si les parfums ne sont pas d’origines naturels, on sait aujourd’hui qu’ils sont des véritable polluants atmosphérique et cancérigènes (c’est le cas des dioxane, acétaldéhyde, formaldéhyde, et dichlorométhane… entre autre).

Et enfin, évitez les crèmes solaires (ou tous autres cosmétiques) sous forme d’aérosols car d’importantes quantités de produits chimiques toxiques pénètrent dans les poumons et peuvent, à terme, générer des problèmes de santé sérieux.

En bref,

Privilégiez les cosmétiques solides au maximum.

Choisissez systématiquement des cosmétiques BIO.

Lisez attentivement les étiquettes de vos produits et si vous ne comprenez pas un mot, notez-e et faites des recherches ou demandez à un.e naturopathe, aromathérapeute…

Ne cherchez pas forcément un Indice 50 qui n’est pas toujours gage de meilleure efficacité. Dans tous les cas, il faudra penser à mettre de la crème solaire très régulièrement.

Hydratez-vous en eau à hauteur de 1.5 à 2L par jour, surtout lorsqu’il fait très chaud.

N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire pour me dire si vous saviez tout cela sur le sujet des crèmes solaires et laquelle utilisez vous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s