Les troubles du sommeil concernent de nombreuses personnes. 73 % des Français prétendent se réveiller au moins une fois par nuit pendant environ 30 minutes. Parmi ces troubles, on retrouve l’insomnie (16 % des Français sont concernés), les troubles du rythme du sommeil (17%), le syndrome des jambes sans repos (5%) et l’apnée du sommeil (4%) mais aussi bien d’autres (hypersomnie, parasomnie…).

L’impact d’un sommeil de mauvaise qualité sur la vie est considérable : mauvaise humeur, trouble de la concentration et/ou de la mémoire, baisse de l’immunité, dépression etc…

Je rencontre de très nombreuses personnes qui m’expliquent ne pas avoir un sommeil réparateur et reposant et que cela nuit à leur bien-être. Alors que faire lorsque l’on appréhende l’heure du coucher ? Que mettre en place si les heures tournent sans que vous ne parveniez à rejoindre Morphée ? Voici mes conseils !

La chambre est un espace de repos

Privilégiez les activités courtes et douces si vous souhaitez vous occuper avant de dormir. Si vous êtes adeptes de la lecture et que vous souffrez d’un mauvais sommeil, pensez également à ne pas lire dans votre chambre. En effet, la lecture, bien qu’il s’agit d’une activité apaisante, stimule le système nerveux (pour se concentrer en lisant). Lisez dans votre salon ou toute autre pièce de la maison mais pas dans votre chambre. Dans votre lit, pratiquez une courte séance de méditation (3 minutes), lister vos 3 bonheurs du jour ou faites quelques respirations en pleine conscience… Votre esprit sera donc plus apaisé et prêt pour une bonne nuit.

Les soucis n’entrent pas dans la chambre

Ne vous endormez jamais la peur au ventre, la colère qui monte au nez ou l’anxiété vous submerger. De même, si vous vivez en couple, ne vous endormez pas sur une dispute. Il est préférable de passer 30 minutes à s’expliquer plutôt qu’une nuit à ruminer avec les soucis à devoir régler dès le lendemain matin. Cela peut parfois sembler difficile alors utilisez quelques astuces : si vous n’avez pas le moral ou qu’une situation ou une personne provoque chez vous une émotion difficile à contrôler (peur, tristesse, colère…) écrivez ce que vous ressentez dans un journal de bord. Écrivez ce que vous ressentez vraiment et n’y allez pas avec le dos de la cuillère : videz votre sac ! Tout ce que vous avez en tête (et donc que vous risquez de ruminer) sera couché sur le papier et c’est un acte qui permet de s’en détacher moralement. Le lendemain, il sera temps de pouvoir réfléchir de façon plus posée à la situation et de chercher une solution durable. Les fleurs de Bach peuvent également vous aider à mieux vivre une situation d’urgence (une émotion forte qui vous submerge), pensez à vous faire conseiller par votre naturopathe !

Écran et sommeil font mauvais ménage

Vous avez sans doute déjà entendu parler de la fameuse lumière bleue. En effet, cette lumière émise par les écrans et certains éclairages inhibe la production de mélatonine, l’hormone du sommeil permettant de distinguer les cycles veille/sommeil et les rythmes biologiques. Si vous avez lu mon article sur la digital détox, alors vous savez combien il est important de savoir se détacher des écrans.

Créer un environnement favorable au sommeil

Je trouve cela très important de se créer un cocon relaxant et apaisant. Pour bien dormir, il est possible de cumuler plusieurs astuces ensemble. J’aime beaucoup la chromothérapie (thérapie et bien-être par les couleurs). Voici un petit jeu, regardez ces deux images et inscrivez-moi en commentaire dans quelle chambre vous aimeriez plutôt dormir….

CHAMBRE 1
CHAMBRE 2

Je suis certaine que la chambre 2 vous donne plus envie ! Pas étonnant ! La couleur rouge est symbole l’action, de pouvoir, de force, de courage… Autant de qualificatifs dont nous n’avons pas besoin pour dormir. A l’inverse, les couleurs naturelles et neutres symbolisent la paix, la sagesse, la douceur… Il est donc important de créer un environnement cohérent avec l’objectif de la pièce. Par exemple, ajoutez des touches de rouge dans votre bureau pourra être intéressant pour avoir de l’énergie, de la force et être dans l’action. Mais, lorsque l’on parle de sommeil, de détente, de relaxation et de repos, alors mieux vaut miser sur des tons doux qui invitent au lâcher-prise. Le bleu est la seule couleur qui s’avère également intéressante dans une chambre puisqu’elle est dites « couleur sédative » : elle calme le pouls (à l’inverse du rouge qui l’augmente) et diminue la pression sanguine.

Misez également sur des lumières douces et plutôt chaudes et tamisées. Les lumières blanches / bleues et trop écarlates risquent d’énergiser le lieu. Un abat-jour ou une lampe en pierre de sel seront à privilégier pour une ambiance tamisée.

Évitez la sur-stimulation. Pour bien dormir, vous devez avoir le moins de stimuli possibles autour de vous. La chambre devra donc être épurée et ne pas comporter trop de cadres, photos, décorations ou vêtements en pagaille visibles…

Une alimentation qui favorise le sommeil

L’alimentation a un rôle majeur pour retrouver un bon sommeil. Peut-être votre repas du soir est-il trop riche, trop important ou à l’inverse, peut-être manque-t’il certains nutriments essentiels permettant d’induire les mécanismes du sommeil. Un accompagnement personnalisé en naturopathie peut vous aider à détecter les déséquilibres alimentaires pouvant engendrer des troubles du sommeil.

Bien entendu, certaines plantes, huiles essentielles ou oligo-éléments peuvent grandement aider à améliorer la qualité du sommeil. Mais un accompagnement est primordial pour éviter les erreurs, contre-indications ou effets indésirables. N’hésitez pas à demander conseil à votre naturopathe.

Et vous, comment dormez-vous ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s