Dans mon article sur la gestion du stress, j’évoquais l’ASMR et la façon dont les sons peuvent impacter notre système nerveux.

Aujourd’hui, ce sont des fréquences sonores dont je souhaite vous parler car c’est un outil que j’aime utiliser lorsque je dois me concentrer. D’ailleurs, je réalise toujours mes livrets de consultation de naturopathie (envoyés directement par mail après une consultation) en écoutant une fréquence de 432 Hz. Pourquoi ? Je vous explique tout dans cet article.

Certaines personnes prêtent à la sonothérapie (thérapie par le son) des bienfaits sur l’équilibre des chakras. J’ai écrit un article très complet sur les chakras, n’hésitez pas à le lire si vous êtes intéressé.e par ce sujet. Me concernant j’aime aussi voir la sonothérapie comme une technique d’harmonisation, d’équilibre et de bien-être intérieur. Si on peut faire un lien entre les sons et l’impact sur notre bien-être, c’est parce que nous sommes composés à plus de 70% d’eau et que l’eau vibre grâce aux ondes émises. Essayez de placer un verre d’eau à côté d’une enceinte musique ou simplement sur une table sur laquelle vous faites quelques percutions avec vos mains… L’eau vibre. Il en est de même pour vous : lorsque vous écoutez un son, celui-ci vibre en vous et provoque donc des sensations plus ou moins positives.

Par exemple, la fréquence 440 Hz semble avoir un influence sur notre cerveau reptilien, c’est-à-dire la partie de notre cerveau qui gère les fonctions primaires : manger, boire… Lorsque l’on écoute cette fréquence de façon répétée, le cerveau est maintenu dans une énergie primitive et moins dans une énergie de prise de recul, de réflexion, de prise de conscience… C’est d’ailleurs pour cette raison que depuis la fin de la 2nd guerre mondiale, les médias (radios, télévision) diffusent en 440 Hz : pour nous maintenir en alerte. Raison de plus pour limiter son temps d’exposition aux médias. Notre cerveau a besoin de se détendre.

Alors, comment faire pour se détendre par le son ?

Il existe 4 types d’ondes dites « cérébrales », il s’agit de l’électricité cérébrale émise naturellement selon notre état interne :

  • les ondes Delta quand nous DORMONS PROFONDÉMENT
  • les ondes Téta quand nous sommes en phase de RELAXATION INTENSE
  • les ondes Alpha quand nous sommes dans un état CALME
  • les ondes Béta quand nous avons une activité cérébrale STIMULANTE (au travail par exemple)

Malheureusement aujourd’hui, nous dégageons plus d’ondes BETA et cela impacte notre bien-être physique et mental. Il est donc nécessaire de veiller à équilibrer les ondes émises, la sonothérapie peut donc aider.

Voici donc quelques fréquences à écouter selon votre besoin (vous pouvez retrouver ces fréquences sur Youtube simplement en inscrivant « Fréquence » suivi du numéro choisi.

A savoir : aujourd’hui le format « MP3 » compresse tant les musiques qu’il supprime automatiquement certaines fréquences (généralement celles que nous recherchons pour nous apaiser). Une musique relaxante à l’oreille peut donc avoir un impact stressant sur le corps. Il vaut mieux privilégier le format WAV qui ne compresse pas les fichiers et donc qui ne supprime pas certaines fréquences.

  • 432 Hz : C’est la fréquence que j’écoute le plus. Elle permet d’apporter une grande sérénité. Elle est notamment utilisée dans les musiques de méditation, de relaxation ou de cohérence cardiaque.
  • 174 Hz : Grand sentiment de sécurité. Lorsque l’on a besoin de réconfort: après une mauvaise nouvelle, un deuil, une rupture…
  • 285 Hz : Cette fréquence permettrait aux tissus de revenir à leurs formes originales et donc d’aider à restructurer les organes endommagés.
  • 396 Hz : Reliée au premier chakra, cette fréquence aiderait à se libérer des blocages cachés et croyances négatives.
  • 528 Hz : Cette fréquence est appelée « fréquence des miracles » car elle agirait sur l’ADN en augmentant l’énergie, l’intention, l’intuition et l’imagination. 
  • 639 Hz : Elle permettrait de gérer les problèmes relationnels (amis, familles, collègues…)
  • 7,83Hz : la fréquence de Schumann : c’est la fréquence de la terre (chaque astre possède sa propre fréquence). Les anciens indiens disaient que cette fréquence était aussi celle du son « OM ». Elle serait essentielle à une bonne santé physique et psychologique, idéale pour la méditation au sol et pour se connecter à la terre.

Connaissiez-vous les fréquences sonores ? Allez-vous en écouter à présent ?

Un commentaire sur « Les fréquences sonores : comment les sons influent sur notre cerveau »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s